Choisissez la plus interessante, pas la plus belle

Posté par Cupidon le 2 janvier 2009

II y a quand même au moins un inconvénient à draguer les plus belles filles du monde. Un jour où l’autre, elles tombent à Gstaadt (vous ne l’avez pas suivie, le dossier MachePro devant être bouclé dans les quarante-huit heures) sur un prince italien changeant de Maserati tous les six mois, aux comptes bancaires domiciliés aux Iles Caïmans et à la villa de Chypre donnant directement sur une crique privée. La concurrence risque d’être rude.

C’est pourquoi il n’est pas inutile de penser aux jeunes filles les plus intéressantes, pas forcément les plus belles. Il y a quand même des dizaines et des dizaines de jeunes personnes extrêmement séduisantes qui traînent autour de vous et que vous ne remarquez pas parce qu’elle n’ont pas mis le T-shirt blanc sur lequel vous fantasmez ou parce que leur coupe de cheveux ne correspond pas à vos rêves (le top-model, au hasard). C’est trop bête !

Une jeune fille intéressante vous sera moins facilement « soulevée » (pardon pour l’expression) car si vous entendez bien, une vraie connivence se sera développée entre vous deux et elle offrira moins de prise aux sollicitations extérieures. De plus, étant en adéquation tous les deux, elle vous sera beaucoup plus utile qu’un super-canon.

Car c’est elle qui vous choisira la cravate tellement adaptée à votre goût que vous ne pourrez plus vous en passer (de la cravate), et non celle qui vous aurait offert la dernière création de chez Hermès parce que c’est une Hermès (et vous auriez été mort de peur de faire une tache à chaque fois que vous l’auriez mise).

Autre point, les jeunes filles intéressantes vous apprécient parce que vous correspondez à leur type de garçon. Vous avez donc beaucoup plus de facilité pou les aborder puisque, de toute façon, elles vous ont déjà trouvé quelque chose. Dès qu’une fille sur laquelle vous n’avez pas encore d’opinion croise votre regard, n’hésitez pas souriez et allez l’aborder avec n’importe quelle phrase du genre « Vous m’avez reconnu ? non ? je croyais… vous me regardiez. Je m’appelle Nicolas ».

Restez bien maître du jeu, car une fille qui vous balance un long regard bien appuyé ne sollicite pas votre attention : elle vous allume et vous risquez d’être bon pour lui servir de proie vivante. Certaines adorent jouer à ce petit jeu pour vider leurs gibiers de toute substance. Ne vous laissez pas prendre dans ces filets-là !

Laisser un commentaire

 

Vol d'un voilier et persécu... |
La 5ème Batterie du 16ème G... |
Presse et le Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VISION HUMAINE
| actforchange
| collectif d'enseignants de ...