Au restaurant

Posté par Cupidon le 2 janvier 2009

Avez-vous remarqué qu’il y a des restaurants, dans les quartiers d’affaires, qui sont bourrés de jeunes femmes qui déjeunent seules ? C’est trop bête ! La première chose à faire est de s’installer à la table voisine de la sienne, si possible avec un petit mot d’excuse pour le dérangement. Normalement, et d’autant plus que vous n’avez strictement rien fait pour la déranger justement, elle devrait se confondre en dénégations (« mais non mais non, je vous en prie, etc… »). Ne la laissez surtout pas reprendre le fil de ses pensées et le découpage de son filet mignon. Embrayez tout de suite, même si vous n’êtes pas encore assis, sur les agréments de déjeuner entouré de gens bien élevés, sur l’amusante tournure de l’expression qu’elle vient d’employer, sur une situation similaire que vous avez vécue et où… mais je vous laisse compléter: vous connaissez mieux que moi ce que vous avez vécu !

Le truc du verre offert au travers d’un serveur « complice » peut passer pour quelque chose de vraiment très maniéré. Certaines femmes très soucieuses de leur image restent cependant sensibles à ce genre de marque d’intérêt, mais tout de même, assurez-vous que vous avez bien jaugé la bénéficiaire de vos largesses, et qu’il ne s’agit pas d’une petite minette délurée (auquel cas, un grand sourire avec un geste de la main suffira amplement à la brancher… et ça vous coûtera moins cher).

Très simple aussi : renseignez-vous sur le plat qu’elle a choisi, si elle vient souvent ici et que ça vaille vraiment le coup… Une fois que la conversation est bien engagée, demandez-lui négligemment si cela ne la dérange pas de discuter tout en déjeunant. Il y a toutes les chances qu’elle ne remarque pas que c’est ce que vous faites depuis un quart d’heure, et c’est une bonne façon de l’associer à votre attitude, qu’elle valide en quelque sorte votre conversation.

Publié dans Lieux de drague | Pas de Commentaire »

Dans les transports en commun

Posté par Cupidon le 2 janvier 2009

Si vous passez beaucoup de temps dans les transports en commun, vous vous apercevrez que ce sont de très bons endroits pour draguer. La raison est simple : elle comme vous sont blasés de ces trajets répétitifs et, sauf évidemment à se plonger dans un bouquin, vous n’avez rien d’autre à faire qu’à patienter. Le meilleur moyen c’est de lui adresser la parole.

Pour ça, vous ne devez pas hésiter à jouer des coudes ou à vous faufiler pour vous trouver à proximité d’elle, mieux encore assis à la place à côté d’elle. Rien n’est plus bête que de rêver d’engager une conversation avec une jolie fille que vous avez repéré à l’autre bout du bus ou du wagon de métro ! Si vous arrivez un peu vite à côté d’elle (pour pas qu’on vous pique cette place prometteuse), elle vous jettera un petit coup d’oeil. C’est le moment d’embrayer avant qu’elle n’ait détourné les yeux.

Surtout n’attendez pas un quart d’heure avant d’oser. Vous deviendriez nerveux et ça vous ferait perdre du temps. Vous n’avez qu’à lui poser une question anodine sur la durée du trajet, le changement, le terminus, la station où elle descend…

Dites-vous bien que si vous avez remarqué une jeune fille qui prend régulièrement le bus ou le métro tous les jours comme vous, elle vous a probablement repéré aussi. Vous pourrez plus facilement l’aborder si elle s’attend parfois à croiser votre regard parce qu’elle a déjà eu l’occasion de vous observer. Si ça se trouve, elle sera ravie de trouver quelqu’un de gentil et de décontracté avec qui bavarder.

Cas vécu : dans le RER, une jolie jeune fille en T-shirt était assise sur un strapontin le long de l’allée centrale. Assez vite, un SDF un peu agressif est venu importuner les voyageurs. Mine de rien, je me suis déplacé du bon côté de la barre pour qu’il ne puisse pas s’approcher d’elle quand il arriverait à notre hauteur. Et dès qu’il s’est éloigné, j’ai pivoté pour la regarder en souriant. Je peux vous dire qu’elle avait remarqué mon manège et qu’elle en a été très reconnaissante.

Variante : dans la même situation, elle fait mine de changer de wagon. Vous la bousculez un peu en descendant, mettez la main sur son bras pour vous excuser (qu’elle sache bien que c’est vous et pas un autre qui lui parlez) et ajoutez rapidement : « tirons-nous d’ici, c’est malsain » ou quelque chose de ce genre. Il vous sera très facile alors de monter naturellement derrière elle dans le wagon d’à-côté et de commencer une conversation intéressante. Vous avez bien sûr remarqué le « nous » dans la petite phrase, destiné à vous rapprocher dans cette situation partagée.

Pensez aussi aux filles qui voyagent seules avec un gros bagage, pour prendre l’avion par exemple. Soyez sûr qu’elle s’est dit intérieurement qu’elle trouverait bien une âme galante pour l’aider à trimballer sa valise dans l’aérogare. Soyez celle-la !

Publié dans Lieux de drague | Pas de Commentaire »

Dans les boutiques

Posté par Cupidon le 2 janvier 2009

Les boutiques sont une vraie mine d’or pour vous. Non seulement ce sont surtout des femmes qu’on y trouve, mais en plus c’est toujours l’endroit privilégié pour y rencontrer d’adorables petites vendeuses. Les vendeuses sont payées pour être aimables, bien maquillées et le plus jolies possible. Mais il faut reconnaître que c’est crevant de devoir toute la journée s’occuper de clients qui ne savent pas ce qu’ils veulent. Ce dont elles ont besoin c’est d’un garçon comme vous qui vient leur changer les idées (mais pas toute l’après-midi ou elles seront mises à la porte). Demandez-leur conseil sur le parfum le plus haut de l’étagère. Puis laissez-la s’occuper d’une autre cliente et revenez la voir. Faites-la parler des clientes impossibles ou excentriques. Elle aura toujours une bonne anecdote à vous raconter tout en sortant ses flacons de leurs emballages.

Dès que vous avez obtenu ses confidences, proposez-lui un rendez-vous pour qu’elle puisse vous raconter sa vie plus en détail et se délasser tranquillement.

Dans un autre style, proposez d’aider une jeune cliente à lui trouver une vendeuse si elle a l’air désorientée, conseillez-la utilement à propos de la couleur de l’écharpe qu’elle hésite à acheter.

Demandez-lui son opinion à propos d’un cadeau que vous aimeriez faire. Les femmes aiment qu’on leur fasse des cadeaux, et si vous avez l’air attentionné, elle va vouloir inconsciemment être à la place de l’élue que vous allez gâter et sera tentée de vous faire du charme.

Surtout laissez-la passer devant vous en arrivant à la caisse et, si elle est chargée, appropriez-vous l’un de ses sacs. Vous n’aurez plus qu’à l’accompagner à sa voiture comme si c’était la chose la plus naturelle qui soit.

Publié dans Lieux de drague | Pas de Commentaire »

123
 

Vol d'un voilier et persécu... |
La 5ème Batterie du 16ème G... |
Presse et le Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VISION HUMAINE
| actforchange
| collectif d'enseignants de ...